Votre pub ici, contactez-nous.

Amélioration des conditions de vie carcérale : Le gouvernement désormais en symbiose avec l’Ong « Défense Sans Frontière »

Date:

Patrice Talon et Christhelle Houdonougbo partagent la même vision sur la situation des détenus

L’une des décisions phares du conseil des ministres du vendredi 13 octobre dernier est le recrutement d’un consultant pour l’amélioration du système pénitentiaire au Bénin. Une mesure qui cadre fort bien avec l’une des recommandations fortes de l’Ong Défense Sans Frontière de Christhelle HOUNDONOUGBO, notamment en ce qui concerne le bien-être physique et moral des personnes détenues dans les établissements pénitentiaires.
Le 13 juillet dernier, après plusieurs mois de prospection des centres pénitentiaires du Bénin, l’Ong Défense Sans Frontière a publié le rapport de ses constats. Un rapport qui met à nu les conditions presque exécrables dans lesquelles vivent les détenus, sans assistance juridique avec des détenus n’ayant jamais fait l’objet de jugement, sans assistance sociale et psychologique avec des détenus complètement laissé à leur sort sans aucune préparation à une insertion sociale et surtout le problème de surpopulation noté dans tous les centres pénitenciers sauf un seul, avec en toile de fond un déficit en équipement pour les dortoirs, la restauration, etc…
Des problèmes soulevés qui ont déjà connu un début de solution mais qui avec la décision du gouvernement de recruter un consultant pour l’amélioration du système pénitentiaire vont surement connaitre leur épilogue. En effet, la mission du consultant, selon le relevé du Conseil des ministres, est « de mettre fin à la surpopulation carcérale, à l’endettement de l’Etat en matière d’alimentation et de transport des détenus et à l’amélioration des soins médicaux aux détenus ».
Toutes choses qui cadrent avec la lutte que mène Christhelle HOUNDONOUGBO par le biais de l’Ong Défense Sans Frontière dont la mission est « d’œuvrer au désengorgement de nos prisons des détenus innocents ou accusés injustement par l’assistance juridique, de contribuer à l’insertion des anciens détenus et promouvoir le bien-être physique et moral des personnes détenues dans les établissements pénitentiaires ». C’est dire donc que le combat que l’amazone Christhelle HOUNDONOUGBO vient de recevoir un écho favorable de la part du chef de l’Etat, Patrice TALON, qui se montre ainsi soucieux du cas de ces personnes détenues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

Inscrivez-vous

Populaire

En savoir plus...
Plus d'infos

FInAB : L’édition 2024 officiellement lancée

La 2ᵉ édition du festival international des arts du Bénin, Finab, est officiellement lancée, ce mardi, à la place de l'amazone à l'issue d'une conférence de presse

Tour Cycliste International : le Bénin capitale du vélo du 30 avril au 04 mai 2024

Le Bénin abrite du 30 avril au 04 mai, la 19e édition du Tour Cycliste International. Le président de la Fédération Béninoise du cyclisme

Autonomisation des personnes handicapées : Le combat de l’Association Handi Senami

Créée en 2023 et préoccupée par la situation des personnes en situation de handicap, l'Association Handi Senami lance officiellement ses activités pour le compte de l'année 2024.

Arts et Culture : Finab 2024, la vitrine les artistes béninois de retour

Du 23 au 28 avril 2024, le Bénin sera le carrefour de la promotion de la culture et des arts à travers le Finab, avec la mise en vitrine des