Votre pub ici, contactez-nous.

Un article de Le Monde.fr – Actualités et Infos en France et dans le monde, Evacuation en cours dans l’une des plus grandes copropriétés dégradées de Marseille

Date:

[ad_1]

Le Parc Corot, à Marseille, le 27 novembre.
Le Parc Corot, à Marseille, le 27 novembre. BORIS HORVAT / AFP

Les évacuations d’immeubles vétustes se poursuivent à Marseille. Vendredi 30 novembre a lieu l’évacuation d’un bâtiment de l’une des plus grandes copropriétés dégradées de la ville : la cité du Parc Corot, dans les quartiers nord (13arrondissement).

Rats, humidité, bagarres, électricité délabrée… Le bâtiment A du Parc Corot et ses 96 logements est connu pour concentrer les dangers. L’arrêté « d’insécurité imminente » pris par la mairie de Marseille le 23 novembre fait état de nombreux dysfonctionnements pouvant provoquer des départs de feu. « La sécurité des occupants est gravement menacée par l’état des équipements de l’immeuble », peut-on lire dans cet arrêté.

Vendredi matin, des camions de déménagement prenaient en charge les affaires des habitants évacués. La municipalité indique avoir engagé une « procédure d’évacuation concertée » : elle « accompagne le déménagement volontaire » des 27 locataires et des propriétaires et « propose des solutions de relogement » avec l’aide des bailleurs sociaux.

Sur le terrain, cette évacuation débutée jeudi « est menée n’importe comment, la mairie s’en fiche complètement », a toutefois dénoncé la députée LRM Alexandra Louis. Elle assure avoir accompagné vendredi des habitants « quasiment livrés à eux-mêmes alors qu’ils auraient besoin d’un accompagnement social voire psychologique ».

1 500 personnes sans domicile fixe

Le bâtiment A du parc Corot compte 96 appartements, dont 27 « légitimement occupés », de nombreux autres étant squattés. L’évacuation des dizaines de squatteurs se fera dans un second temps et incombe à la préfecture, avec, au besoin, le concours de la police. Ces habitants précaires seront « pris en charge et accompagnées vers des dispositifs adaptés », a précisé la préfète déléguée pour l’égalité des chances, Marie-Emmanuelle Assidon.

L’effondrement de deux immeubles du centre de Marseille, qui a fait 8 morts le 5 novembre, a plongé Marseille dans une crise sans précédent. Depuis quatre semaines, la deuxième ville de France a fait évacuer 193 immeubles vétustes et menaçants pour éviter un nouveau drame.

Les habitants du bâtiment A du Parc Corot s’ajouteront aux 1 509 personnes qui se sont retrouvées sans domicile fixe du fait de ces évacuations et sont relogées le plus souvent à l’hôtel, les autres dispositifs étant saturés.

Mardi, le parquet de Marseille a ouvert une information judiciaire contre X pour « homicides involontaires » aggravés « par violation manifestement délibérée d’une obligation de prudence ou de sécurité », afin de déterminer les causes de l’effondrement des deux immeubles de la rue d’Aubagne. L’enquête a été confiée à trois juges d’instruction du tribunal de grande instance de Marseille.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi La psychose d’un nouvel effondrement gagne les Marseillais



[ad_2]

Source link

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

Inscrivez-vous

Populaire

En savoir plus...
Plus d'infos

Fiff 2024 : L’édition de la maturité pour briser les stéréotypes

Du 20 au 24 février, Cotonou est la capitaine du cinéma africain produit par des femmes à travers le festival International des films de femmes, FIFF 2024.

Conseil des Ministres : Des nominations au ministère des Enseignements Maternel et Primaire 

Le Conseil des ministres de ce mercredi 21 février a procédé à de nouvelles nominations au ministère des Enseignements Maternel et Primaire.

FIFF Cotonou 2024 : Le compte à rebours lancé

La 3ᵉ édition du Festival International des Films de Femmes (FIFF) prends ses quartiers à Cotonou avec des icônes du cinéma africain présents pour y prendre part.

Écriture pour jeune public : 12 auteurs Béninois en résidence (Liste)

Du 19 février au 10 mars, 12 auteurs participent à la résidence de renforcement de capacités artistiques en écriture pour jeune public.