Votre pub ici, contactez-nous.

Mali: Des acteurs sociaux préconisent la création d’une coalition nationale contre la corruption, un article de AllAfrica News: Corruption

Date:

[ad_1]

Dans le cadre de la semaine nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite (prévue du 9 au 15 décembre 2018), le cercle de réflexion et d’information – consolidation de la démocratie au Mali (CRI-2002), en partenariat avec le ministère de la Réforme de l’Administration et de la transparence de la vie publique, le Royaume du Danemark, a organisé une conférence-débat sur le thème : « Traiter des causes sociales, économiques et culturelles de la corruption, avec à la clef des propositions d’aide à la décision ».

Pour aborder ce thème, deux panels ont porté sur : «la problématique de la lutte contre la corruption et la délinquance financière avec à la clef les conséquences sociales, économiques et culturelles dans, et pour, notre pays « ; «la problématique de la lutte contre la corruption et la délinquance financière en lien avec les questions des droits humains », animés respectivement par Dr SALL, Président de CRI-2002, Contact national de Transprency International et par Baba MAIGA, Commissaire à la Commission Nationale des Droits de l’Homme.

Pour davantage faire comprendre les conséquences, Dr SALL donne des exemples. Quand on doit construire un pont et que cela n’est pas fait ou mal fait et qu’en raison de cet état de fait une femme en travail n’arrive pas à être évacuée, cela comporte de graves conséquences de la corruption.

Pour M. MAIGA, il urge d’inverser la tendance en transformant les incantations en faits. Car, fustige-t-il, ce qui a le plus manqué dans la lutte contre la corruption, c’est le contrôle citoyen.

Il a préconisé, entre autres, la création d’une Coalition nationale contre la corruption ; la mise en place d’organisations de la Société civile spécialement dédiée à la lutte contre la corruption ; le développement de la citoyenneté de lanceurs ou de donneurs d’alertes.

En outre, d’autres acteurs sociaux ont fait des recommandations. On a noté : mettre la justice au cœur de la lutte contre la corruption ; renforcer les capacités des organisations de la société civile pour exercer le contrôle citoyen ; donner le bon exemple aux jeunes ; créer une Commission nationale de lutte contre la corruption composée de vraies compétences dans le Département de la Réforme de l’Administration. Aussi, il s’agira d’impliquer les leaders religieux et les autorités traditionnelles et coutumières qui sont très écoutés ; mener une vaste campagne de communication ; revisiter nos valeurs culturelles.



[ad_2]

Source link

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

Inscrivez-vous

Populaire

En savoir plus...
Plus d'infos

Baccalauréat 2024 : 56,93% de taux de réussite au plan national

56,93%, c’est le taux de réussite au plan national de l'examen du Baccalauréat session unique de 2024

Secteur funéraire au Bénin : Voici ce qui est prévu par le décret

Le 19 juin 2024, le gouvernement de la République du Bénin a adopté un décret pour réorganiser le secteur funéraire au Bénin. Lequel décret fixe les conditions de transport des dépouilles mortelles.

CEP 2024 : Un directeur d’école relevé de ses fonctions

Un directeur d’école vient d’être relevé de ses fonctions pour fautes graves commises dans l’exercice de ses fonctions, relatives au CEP 2024.

2ᵉ édition du jeu Génie en Herbe « le Génie Rotarien » : le club Interact de Cotonou Lagune sacré champion

La deuxième édition du jeu Génie en herbe dénommé "Le Génie Rotarien" a connu son épilogue. Le Club Interact de Cotonou Lagune est champion