Votre pub ici, contactez-nous.

Réformes pour les élections au BENIN : Le code électoral vu par Christhelle HOUNDONOUGBO

Date:

En sa qualité de présidente du Congrès du Peuple pour le Progrès (CPP) qui est un parti politique qui a un député qui siège au sein de l’actuelle législature, Christhelle HOUNDONOUGBO était au séminaire national sur la réforme du code électoral qui s’est déroulé à Azalai hôtel le jeudi 14 juin 2018. A ce creuset, elle a valablement défendu les approches du CPP et revient ici sur quelques points saillants de la réforme.

Lire ci-dessous ses propos

« … Le code électoral doit être amendé, nous le comprenons. Le président Adrien Houngbédji en a fait un objectif, que je voudrais bien, qui se concrétise, qui permette de régler trois à quatre questions fondamentales.

  • La première question, c’est que nous puissions régler le problème du calendrier électoral dans notre pays. Nous ne pouvons pas être un pays complètement sous développé et très pauvre et continuer de faire des élections chaque année ou être en campagne tout le temps. 2019-2031, nous serons en campagne. La seule pause que nous avons, c’est 2028. Cela veut dire qu’en 10 ans, nous avons plusieurs élections et nous n’aurons pas le temps pour travailler mais rien que pour faire la politique. Il faut qu’on révise le calendrier électoral, qu’on fasse des options qui nous permettent de faire des élections mais mettent aussi le pays au travail.
  • Le deuxième point de ce code électoral concerne l’amélioration de la représentativité des femmes au Parlement et dans les instances décentralisées notamment les communales et les locales. Cela appelle un amendement à la constitution. Même pour organiser les élections générales, il faut un amendement à la constitution.
  • Le troisième point que nous avons, c’est qu’il faut revoir les conditions d’éligibilité de nos candidats que ce soit à la fonction de président de la république, de député ou même au niveau des mairies. Nous disons qu’il faut savoir lire et écrire pour être maire, arrêtons-ça. Nous avons besoin de revoir ces questions.
  • Le quatrième point, c’est qu’il faut rétablir l’équité entre nos zones géographiques. Il y a des zones qui sont très peuplées mais qui ont peu de députés comparativement à d’autres zones. Il faut donc régler ces questions.

En bref, les points saillants aux amendements du code électoral tournent essentiellement par l’amendement de la constitution. Il faut être courageux pour aller vers l’amendement de la constitution en ces points là. Je voudrais bien compter sur le président de l’Assemblée nationale et sur tous les députés pour que nous puissions avoir une issue heureuse pour le bien de notre pays… »

SOURCE EXTÉRIEURE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

Inscrivez-vous

Populaire

En savoir plus...
Plus d'infos

Côte d’Ivoire / Pro c’est pro : Une deuxième édition en apothéose

Pro c'est pro : solidarité à l'ivoirienne est une initiative de la Fondation Franck Kessié pour aider au développement du football local. La deuxième édition de cette initiative a lieu ce samedi 15 Juin 2024 au Stade Robert Champroux de Marcory

6ᵉ édition des trophées Sica Fô : Les meilleurs acteurs de la saison distingués dimanche prochain

Démarrée depuis 2019, la 6ième édition des trophées Sica Fô, événement qui célèbre les meilleurs acteurs du football béninois aura lieu le dimanche 16 juin prochain.

Coupe d’Afrique des Nations 2025 : La course contre la montre lancée

L'instance faîtière du football africain a dévoilé la date du tirage au sort des éliminatoires de Coupe d’Afrique des Nations 2025

Handball : Bientôt une académie au Bénin

La Fédération Béninoise de Handball et HBC Nantes viennent de montrer une fois encore que le développement du handball béninois fait partie de leur cause première.