Votre pub ici, contactez-nous.

Mobilisation politique : Des femmes de la 19ème circonscription électorale s’engagent aux côtés de Uriel Agbédja

Date:


Le président du Mouvement politique « Plus Sans Nous » (PSN), accompagné d’une forte délégation était ce dimanche 24 juin 2018 à Agongo dans l’arrondissement de Sèmè-Podji. Un déplacement qui a permis à Uriel Agbédja de procéder à l’installation officielle du premier bureau des femmes membres de son mouvement.

Du soutien pour le mouvement politique « Plus Sans Nous » qui ne cesse de gagner du terrain dans la 19ème circonscription électorale. Après avoir gagné le pari de la mobilisation des jeunes, le mouvement vient de se lancer à la conquête des femmes. C’est dans cette dynamique que son président, le jeune leader politique Uriel Agbédja s’est déplacé à Agongo pour procéder à l’installation du tout premier bureau des femmes PSN. L’ambiance était celles des grands jours et l’enthousiasme des femmes présentes sur les lieux tout autant. Chants, danses, cris de ralliement étaient au menu pour agrémenter la fête. D’une simple cérémonie d’installation, la manifestation a très vite pris l’allure d’un meeting politique.

LIRE AUSSI: 

Fête des mères à Sèmè-Podji : Uriel Agbédja sème la joie dans le cœur des femmes

Toutes débordantes de joie et d’allégresse, les femmes d’Agongo se sont engagées à faire du mouvement Plus Sans Nous, une véritable force politique dans la commune de Sèmè-Podji voire dans toute la 19ème circonscription. A en croire leur présidente, le choix porté sur le mouvement Plus Sans Nous n’est pas un hasard. « Nous avons opté pour Plus Sans Nous parce que nous sommes fières de vous, nos enfants », a déclaré Juliette Gankpa. Selon elle, c’est toujours une grande fierté pour toutes les mamans de voir leurs enfants entreprendre quelque chose. C’est donc pour manifester leur joie qu’elles ont décidé d’accompagner le mouvement afin de l’aider à atteindre ses objectifs. Elle a ensuite béni le mouvement avant de promettre au nom de ses camarades, d’œuvrer pour rallier toutes les femmes à la cause du mouvement Plus Sans Nous.

Emu par le discours très engagé des femmes, Uriel Agbédja, a promis au nom du mouvement, continuer le combat. « Si nous sommes là devant vous aujourd’hui, c’est grâce à vous. Vous avez beaucoup souffert pour nous envoyer à l’école et nous aider à réussir. C’est pourquoi votre engagement à nous accompagner dans cette nouvelle aventure est pour nous un motif d’encouragement », a déclaré le président du mouvement Plus Sans Nous, sous un tonnerre d’applaudissement. Selon lui cette démarche des femmes est le signe que le mouvement est sur la bonne voie. « Votre soutien est aujourd’hui la preuve que nous ne nous sommes pas trompé en décidant d’agir autrement », a laissé entendre Uriel Agbédja. Il les a donc invitées à réfléchir également autrement afin donner la chance aux jeunes, leurs enfants, de participer pleinement à la gestion du pouvoir. « C’est à ce seul prix, que vous pourrez véritablement profiter des fruits de vos sacrifices », a-t-il déclaré. Il a fini en les exhortant à travailler main dans la main, avec amour afin de faire de Plus Sans Nous la plus grande force politique de Sèmè-Podji.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

Inscrivez-vous

Populaire

En savoir plus...
Plus d'infos

Opération don de sang : UBA Bénin, pour sauver des vies

Le personnel de UBA Bénin a fait œuvre utile ce vendredi 22 Septembre 2023 à travers une opération de don de sang du personnel de la banque.

Bénin : Le recrutement de 105 agents des Eaux, Forêts et Chasse annoncé

Le conseil des ministres a décidé du recrutement et formation de cent cinq (105) fonctionnaires des Eaux, Forêts et Chasse au titre de 2023.

Bénin : Vers la création du Registre social unique

Le conseil des ministres de ce mercredi 26 septembre 2023 a décidé de la création du Registre social unique.

Drame de Sème-kraké : Des tests d’ADN prévus pour l’identification des victimes

Le 22 septembre 2023, plusieurs personnes ont été consumées suite à l'incendie d'un entrepôt d'essence frelaté communément appelé kpayô.