Votre pub ici, contactez-nous.

Création de l’APROCAB : Le signal de la restructuration du showbiz béninois

Date:

L’univers culturel béninois se professionnalise. Après les artistes, les danseurs, les comédiens, les managers et animateurs, les promoteurs culturels et artistiques sortent pour marquer le pas de la restructuration de l’univers culturel. Cela avec la mise sur les fonts baptismaux de l’Association des promoteurs culturels et artistiques du Bénin (APROCAB).

Un creuset qui entend fédérer les forces, énergies et compétences pour faire de la culture, un véritable levier pour le développement du Bénin, en mettant un accent particulier entre l’adéquation entre le programme d’actions du gouvernement et le développement de la culture et l’épanouissement des artistes.

Selon le Docteur Guy Wokou, Président de l’Association des promoteurs culturels et artistiques du Bénin, l’ambition est de promouvoir l’excellence artistique et culturelle, d’aider les acteurs qui prônent les valeurs culturelles du Bénin, de conseiller les artistes nationaux et internationaux, de créer des espaces de productions et de diffusions et surtout d’accompagner les artistes techniquement, moralement et financièrement.

Une initiative qui cadre avec la vision du Chef de l’Etat, de faire du secteur culturel, un axe stratégique capable de dynamiser et de revaloriser les richesses culturelles et artistiques du Bénin. C’est pourquoi, sous la houlette de l’universitaire, Docteur Guy Wokou, l’Association des promoteurs culturels et artistiques du Bénin (APROCAB) s’est déjà approprié le document de stratégie de relance du secteur des arts et de la culture du Bénin, présenté par le ministre du Tourisme, de la culture et des sports, Oswald Homeky, le mercredi 21 février 2018 dernier.

L’Association des promoteurs culturels et artistiques du Bénin salue les réformes engagées dans le secteur culturel et se dit déjà prête à accompagner le gouvernement dans sa volonté de défiscalisation des investissements et salaires culturels, de bonification des charges financières des crédits au profit des promoteurs d’entreprises et d’industries culturelles et de militer pour l’adoption de la loi sur le financement de la culture avant la fin du mandat du chef de l’Etat.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

Inscrivez-vous

Populaire

En savoir plus...
Plus d'infos

Fiff 2024 : L’édition de la maturité pour briser les stéréotypes

Du 20 au 24 février, Cotonou est la capitaine du cinéma africain produit par des femmes à travers le festival International des films de femmes, FIFF 2024.

Conseil des Ministres : Des nominations au ministère des Enseignements Maternel et Primaire 

Le Conseil des ministres de ce mercredi 21 février a procédé à de nouvelles nominations au ministère des Enseignements Maternel et Primaire.

FIFF Cotonou 2024 : Le compte à rebours lancé

La 3ᵉ édition du Festival International des Films de Femmes (FIFF) prends ses quartiers à Cotonou avec des icônes du cinéma africain présents pour y prendre part.

Écriture pour jeune public : 12 auteurs Béninois en résidence (Liste)

Du 19 février au 10 mars, 12 auteurs participent à la résidence de renforcement de capacités artistiques en écriture pour jeune public.