Votre pub ici, contactez-nous.

Non-respect du Code de la route : La Police Républicaine annonce la répression

Date:

La Police Républicaine annonce la répression des usagers de la route qui ne respectent pas le code de la route.

La répression des usagers qui ne respectent pas le code de la route est pour très bientôt. Le Directeur Général de la Police Républicaine et le Directeur du Centre National de Sécurité Routière (CNSR) l’ont annoncé au détour une rencontre avec les responsables des conducteurs de taxi-motos et les présidents des différents clubs de motards.

Selon le Directeur général de la Police républicaine (DGPR), obligation faite aux usagers de la route de se conformer au respect de la limitation de vitesse aussi bien en agglomération qu’en rase campagne. De même, il a souligné que le port du casque est obligatoire pour les motocyclistes et leur passager.  En outre, il a rappelé que la communication au guidon ou au volant, le non-respect des couloirs de circulation, les surcharges sont autant de comportements à risque sur les axes routiers qui méritent d’être combattus. Mieux, la lutte implacable contre le défaut des plaques d’immatriculation sera menée a rapporté le site internet de la Direction Générale de la Police Républicaine.

Le DGPR a exhorté les participants à se conformer et à vulgariser les conditions particulières de souscription et de renouvellement de l’assurance de responsabilité civile des véhicules terrestres à moteur en République du Bénin. En effet, ces opérations sont désormais subordonnées à la présentation de l’attestation de contrôle technique valide pour le véhicule concerné et la preuve de paiement à jour de la Taxe sur Véhicule à Moteur (TVM).

Le Directeur du CNSR a fait un état des lieux des dégradations des infrastructures publiques consécutives à l’incivisme des usagers de la route. Dès lors, il a abondé dans le même sens que le DGPR, montrant l’impérieuse nécessité des opérations de sensibilisation et de répression. Il a rappelé l’entière disponibilité de sa structure à accompagner l’ensemble des acteurs par la mise à disposition de personnels qualifiés pour les activités de sensibilisation. Il a terminé son propos sur une note d’espoir pour l’engagement des différents acteurs à servir de relai pour la vulgarisation des informations reçues.

La répression est donc annoncée sur toute l’étendue du territoire national dès mars 2024.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

Inscrivez-vous

Populaire

En savoir plus...
Plus d'infos

Fiff 2024 : L’édition de la maturité pour briser les stéréotypes

Du 20 au 24 février, Cotonou est la capitaine du cinéma africain produit par des femmes à travers le festival International des films de femmes, FIFF 2024.

Conseil des Ministres : Des nominations au ministère des Enseignements Maternel et Primaire 

Le Conseil des ministres de ce mercredi 21 février a procédé à de nouvelles nominations au ministère des Enseignements Maternel et Primaire.

FIFF Cotonou 2024 : Le compte à rebours lancé

La 3ᵉ édition du Festival International des Films de Femmes (FIFF) prends ses quartiers à Cotonou avec des icônes du cinéma africain présents pour y prendre part.

Écriture pour jeune public : 12 auteurs Béninois en résidence (Liste)

Du 19 février au 10 mars, 12 auteurs participent à la résidence de renforcement de capacités artistiques en écriture pour jeune public.