Votre pub ici, contactez-nous.

Révision de la constitution : L’opposition dit non

Date:

Les partis de l’opposition  »Les Démocrates », le Mouvement populaire de libération (MPL), la Nouvelle force nationale (NFN) et la Grande solidarité républicaine (GSR) disent tous non à une révision de la constitution.

A l’issu d’une rencontre tenue ce lundi 29 janvier, ces parties politiques de l’opposition rejettent non seulement la révision de la constitution mais aussi tout réaménagement du calendrier électoral. 

Par ailleurs, les représentants de ces partis politiques « ont réaffirmé la nécessité de la tenue d’un dialogue national qui implique toutes les forces politiques et les acteurs de la société civile dans la perspective de la décrispation du climat politique et social ».

COMMUNIQUE FINAL 

Le lundi 22 janvier 2024, le Président de la République a reçu en audience les députés du groupe parlementaire LES DEMOCRATES pour discuter de la mise en œuvre de la décision DCC 24-001 du 04 janvier 2024 relative :

Aux parrainages des candidats à l’élection présidentielle et à L’harmonisation des dates de reprise de l’élection présidentielle en cas d’annulation, entre la constitution (article 49 dernier alinéa) et le code électoral (article 142).

Suite à cette rencontre, le parti LES DEMOCRATES, conscient de l’importance et des enjeux des élections générales de 2026, a réuni ses partenaires politiques de l’opposition, à savoir :

– Grande Solidarité Républicaine (GSR)

 Nouvelle Force Nationale (NFN)

– Mouvement Populaire de Libération (MPL)

pour échanger sur la question afin de s’accorder sur une position commune.

A l’issue des échanges, les parties prenantes ont :

•rejeté toute idée de révision de la constitution dans le contexte actuel

•exprimé leur refus catégorique de toute tentative de réaménagement du calendrier électoral.

Elles ont enfin retenu des propositions consignées dans un mémorandum qui sera porté par le groupe parlementaire LES DEMOCRATES à l’Assemblée Nationale à l’occasion de la relecture du code électoral.

Elles ont réaffirmé la nécessité de la tenue d’un dialogue national qui implique toutes les forces politiques et les acteurs de la société civile, dans la perspective de la décrispation du climat politique et social.

Fait à Cotonou, le 29 janvier 2024

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

Inscrivez-vous

Populaire

En savoir plus...
Plus d'infos

Baccalauréat 2024 : 56,93% de taux de réussite au plan national

56,93%, c’est le taux de réussite au plan national de l'examen du Baccalauréat session unique de 2024

Secteur funéraire au Bénin : Voici ce qui est prévu par le décret

Le 19 juin 2024, le gouvernement de la République du Bénin a adopté un décret pour réorganiser le secteur funéraire au Bénin. Lequel décret fixe les conditions de transport des dépouilles mortelles.

CEP 2024 : Un directeur d’école relevé de ses fonctions

Un directeur d’école vient d’être relevé de ses fonctions pour fautes graves commises dans l’exercice de ses fonctions, relatives au CEP 2024.

2ᵉ édition du jeu Génie en Herbe « le Génie Rotarien » : le club Interact de Cotonou Lagune sacré champion

La deuxième édition du jeu Génie en herbe dénommé "Le Génie Rotarien" a connu son épilogue. Le Club Interact de Cotonou Lagune est champion