Votre pub ici, contactez-nous.

Maintien ou suppression du CEP : Salimane Karimou se prononce

Date:

Le ministre des Enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, vient de se prononcer sur le maintien ou la suppression du Certificat d’études primaires (Cep).

Maintien ou suppression du Certificat d’études primaires (Cep). La question était au coeur d’une rencontre avec les hommes des médias, sur le bilan du Cep 2023. 

Pour Salimane Karimou, la réponse est claire. Ce cursus primaire reste toujours utile et il n’est pas pour une éventuelle suppression de l’examen du Certificat d’études primaires (Cep).

A en croire le ministre, ce diplôme a toujours son importance dans le système éducatif et ce serait un gâchis de le supprimer contrairement à ce que tentent de faire croire certaines personnes. « Bonjour les dégâts si on va dans le sens que le Cep ne sert plus à rien et qu’il faut le supprimer. Je ne conseille pas cela. Tous les pays qui l’ont fait sont revenus en arrière », explique le ministre.

Prenant le cas de la France, le ministre explique que même si aujourd’hui en France, il n’y a plus un examen de barrière entre le primaire et le secondaire, il n’en demeure pas moins vrai que des évaluations sommatives se font toujours surtout en français et en mathématiques au niveau de l’éducation de base. Salimane Karimou renseigne qu’il y a une première évaluation qui est faite entre le cours préparatoire 2e année et le cours élémentaire première année (Ce1) du primaire en France.

Une fois à la fin du cycle primaire, avant d’aller au collège, l’apprenant est soumis à une autre évaluation sommative entre le Cours moyen première année (Cm1) et le Cours moyen deuxième année (Cm2). Celle-ci a toujours lieu en français et en mathématique a fait savoir le ministre qui salue dès lors la décision de la France qui, depuis cinq ans, a fait machine arrière par rapport à la suppression du Cep. Le ministre a saisi l’occasion pour rappeler que le Bénin est dans la logique d’une éducation de base qui va de la Maternelle jusqu’en classe de Terminale. 

« Dans une éducation de base, il ne doit pas y avoir de barrière. L’enfant qui commence la classe de Maternelle doit arriver en Terminale avant de sortir de l’école. Et c’est l’avantage de l’Approche par compétences », fait savoir Salimane Karimou, qui explique que la loi sur l’enseignement au Bénin, toujours en vigueur, a clairement indiqué que l’examen du Cep sanctionne la fin des études primaires. Ce texte est insiste Salimane Karimou. 

Le ministre va plus loin en démontrant que le Cep n’est pas pour autant inutile aujourd’hui sur le marché de l’emploi. Car des recrutements comme par exemple ceux des agents de la catégorie E continuent de se faire notamment dans la fonction publique sur la base de ce diplôme. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

Inscrivez-vous

Populaire

En savoir plus...
Plus d'infos

Arts et Culture : Finab 2024, la vitrine les artistes béninois de retour

Du 23 au 28 avril 2024, le Bénin sera le carrefour de la promotion de la culture et des arts à travers le Finab, avec la mise en vitrine des

Théâtre : « Un solitaire à 4 griffes » désormais dans les librairies

Le monde de la littérature et du théâtre en particulier s'est agrandi avec le lancement de l'œuvre théâtrale " Un solitaire à 4 griffes "

Jeu d’échecs : Ce nigérian a battu le record du monde

Le Nigérian Tunde Onakoya a battu le record du monde du jeu d’échecs en jouant pendant plus de 58 heures d'affilé aux échecs sans défaite,

Tournoi international de rugby : Les Guépards U14 terminent 3ieme

Le Tournoi de Rugby International et de Fitinus d'Abidjan et de Salaise se déroule du 19 Avril au 22 Avril 2024 à l'INJS de Marcory.